Centenaire de la Guerre 14-18

alt

C'est sûrement la commémoration qui aura marqué le plus l'année 2018 : celle du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. En effet, un centenaire est toujours un anniversaire spécial mais quand il s’agit de celui de l'armistice de la Grande Guerre, il s’agit d’un événement majeur.

Pour vous replonger dans cette maudite Première guerre mondiale aux 19 millions de morts, nous vous avons préparé une rétrospective de films : des fictions longues ou courtes, des films d’animation ou documentaires. Soit autant de regards subjectifs, créatifs et souvent mordants un siècle après la "boucherie".

Le collier rouge

De Jean Becker

1h19min51

Dans une petite ville, écrasée par la chaleur de l’été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d’une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d’eux, un chien, qui détient la clef du drame…

Ali et Nino

De Asif Kapadia

1h36min52

Dans le Caucase durant la Première Guerre mondiale, une chrétienne orthodoxe et un musulman azerbaïdjanais tombent amoureux et doivent surmonter leurs différences de culture.

Cafard

De Jan Bultheel

1h32min35

1914, Buenos Aires. Jean Mordant triomphe au championnat du Monde de lutte. 

Au même moment, de l'autre coté de l'Atlantique, dans une​ rue sombre d'Ostende en proie à l'occupation, sa fille, Mimi, se fait abuser par une patrouille de soldats allemands. De retour chez lui, Jean fait le serment de venger cette ignominie et s'engage avec son entraineur et son neveu dans la grande guerre, au sein du mythique bataillon belge ACM.

À leur ​grand dam, les voila embarqués pour 4 années dans une odyssée surréaliste autour du monde. Au bout du compte, malgré l’horreur de la guerre, les déchirures et les peines, Jean finira par retrouver une raison de vivre.

Inspirée d'une histoire vraie, cette épopée incroyable nous plonge dans l’absurdité de la guerre, de l’Europe à la Russie, de l’Asie à l’Amérique.

L'adieu aux armes A farewell to arms

De Charles Vidor

1h29min06

Blessé au front, lors de la Première Guerre mondiale, le jeune lieutenant américain Frédéric Henry est transporté dans un hôpital de Milan. Il trouve un grand réconfort auprès de Catherine Barkley, une infirmière anglaise, dont il tombe amoureux. Alors que Catherine vient de lui annoncer qu'elle est enceinte, l'infirmière en chef surprend leur idylle et Frédéric repart pour le front.

Uncanny valley

De Paul Wenninger

13min32

Dans un musée, de nos jours. Un diorama représente deux jeunes soldats dans les tranchées. Soudain, nous sommes projetés à l’intérieur du diorama : les soldats figés s’animent, la terreur se lit sur leur visage – la caméra danse autour d’eux – explosions, chaos, brouillard : tout voltige dans les airs. À chaque tir, ils tressaillent et se recroquevillent sur eux-mêmes. À travers son approche chorégraphique de l’animation, Uncanny Valley questionne la représentation de cette réalité terrible, et réactualise la mémoire des tranchées dans un langage audiovisuel contemporain. Chaque image en prise de vue réelle révèle son lot de souffrances et de détails. La futilité de la guerre, les affres du conflit et de la survie, la découverte de la fraternité, au milieu de toute cette folie. UNCANNY VALLEY est un cauchemar hypnotique, une révélation impossible à oublier.

De si près

De Rémi Durin

12min16

Dans un parc, un grand-père rêve tranquillement assis sur un banc. Derrière la sérénité apparente du vieil homme se cache des images de la Grande Guerre : ses camarades tués, les explosions... Monsieur Gerbier se révèle avoir été un soldat miraculé, passant par trois fois à côté de la mort. Il en est bien près aujourd’hui.  Si près qu’elle est peut-être assise en face de lui, sur un banc, à l’attendre.

À ses enfants la patrie reconnaissante

De Stéphane Landowski

21min51

France 1919. Paul, sculpteur, se rend de village en village pour ériger les monuments aux morts qui fleurissent partout dans le pays.

Mais lorsqu’il arrive dans la petite ville de Sancerre, les traumatismes de la guerre ressurgissent : après tant et tant de noms gravés dans la pierre, ce monument sera-t-il enfin celui du retour à la vie ?

Lettres de femmes

De Augusto Zanovello

11min18

Sur le front de la Grande Guerre, l’infirmier Simon répare chaque jour les gueules cassées des poilus avec des lettres d’amour, des mots de femmes qui ont le pouvoir de guérir les blessures de ces soldats de papier. Simon, lui, semble à l'épreuve des trous, infroissable, indéchirable dans sa blouse blanche. Son secret, c'est sa marraine de guerre, qui occupe toutes ses pensées dès qu'il a un moment pour souffler. Mais lorsque la mort frappe là où on ne l'attend pas, des mots couchés sur le papier peuvent-ils encore effacer les douleurs ?

Le Jour de gloire...

De Bruno Collet

06min35

La nuit précédant l'offensive, un soldat s'est retranché au fond d'un souterrain. Dehors, la guerre gronde à faire trembler la terre, et l'homme se prépare à l'inéluctable.

Dans ce film en volume animé, les corps des soldats redeviennent matière, alliage de terre, de feu et d'acier, figés dans la mort pour l'éternité.
 

Fusillés pour l'exemple

De Patrick Cabouat

52min49

550 soldats français furent fusillés par l’armée française pendant la première Guerre mondiale. Ces exécutions « pour l’exemple », décidées par la justice militaire, devaient imposer une discipline de fer dans les tranchées. Ce film est le fruit de la première enquête exhaustive sur cette zone d’ombre de l’histoire officielle. Illustré par les dessins de Jacques Tardi et des séquences d’archives inédites, il retrace l’histoire dramatique de ces soldats, de leur condamnation, de leur exécution, et enfin de leur réhabilitation.